Sept éoliennes constituaient jusqu’ici le parc Greensky le long de la E40 Bruxelles-Liège. Particularité de ce parc : il sert essentiellement à alimenter le trafic ferroviaire. Neuf nouvelles éoliennes viennent d’y être érigées. À terme, Greensky en comptera 25. Encore plus d’énergie verte pour faire rouler les trains !

Infrabel jbcLe parc éolien Greensky, issu du partenariat entre ENGIE Electrabel et trois partenaires publics, s’agrandit. Neuf éoliennes situées le long de la E40 sur les communes de Lincent, Orp-Jauche, Hélécine et Hannut sont venues rejoindre les sept éoliennes précédemment construites à Gingelom. D’une capacité de 18 MW et d’une hauteur de 150 mètres, elles produiront chaque année 58.000 MWh, soit la consommation annuelle de 16.000 ménages, et permettront d’éviter l’émission de 26.000 tonnes de CO2 par an. Coût de l’investissement : 30 millions d’euros.

170 trains par jour

Le parc Greensky est unique en son genre. En effet, l’électricité qu’il produit est directement injectée sur le réseau ferroviaire d’Infrabel pour approvisionner localement les trains en électricité. Grâce aux 16 éoliennes de Greensky, 170 trains par jour sont partiellement alimentés sur la ligne TGV Louvain-Liège et sur les lignes classiques Louvain-Liège et Landen-Hasselt.

À terme, le parc Greensky deviendra en outre un des plus grands parcs éoliens terrestres belges avec 25 éoliennes déployées sur six communes, quatre provinces et deux régions.

Des objectifs verts revus à la hausse

Avec l’extension du parc Greensky, le Groupe ENGIE poursuit son objectif de demeurer le plus grand producteur belge d’énergie renouvelable. Et confirme sa volonté de renforcer ses développements en matière d’éolien terrestre. Ainsi, au lieu des 400 MW annoncés en 2015, ENGIE ambitionne d’installer au moins 60 MW par an jusqu’en 2021 et de disposer en 2020 d’une capacité installée de 500 MW.

En 2017, 26 éoliennes supplémentaires seront construites (celles de Greensky comprises) pour atteindre 329 MW de capacité installée, soit 100 MW en Wallonie et 229 MW en Flandre.

Une stratégie de culture de proximité a été mise en place avec les riverains – qui ont pu investir dans 17 projets près de chez eux via la coopérative Electrabel CoGreen –, les entreprises et les autorités locales. ENGIE a d’ailleurs créé avec ces dernières (communes, villes et intercommunales) trois grands partenariats public-privé. Greensky est l’un d’entre eux. Il associe ENGIE Electrabel (50%) avec Infrabel (10%), l’intercommunale IBE (17%) et la ville de Saint-Trond (23%), très à la pointe dans l’énergie verte.

Les nouvelles éoliennes de Greensky seront inaugurées ce 6 juin 2017 par François Bellot, ministre fédéral de la Mobilité et du Transport.

Plus d’infos sur les projets éoliens d’ENGIE Electrabel sur le blog éolien.

02.06.2017