Electrabel a adapté ce jour le planning d’indisponibilité de Doel 1 et Doel 2. Doel 2 devrait être indisponible jusqu’au 28 janvier et Doel 1 jusqu’au 15 mars.

 

Doel 1 et Doel 2 sont en arrêt de longue durée pour réaliser l’important programme d’investissements relatif à la prolongation d’exploitation de dix ans des deux unités jumelles. Pour rappel, Electrabel investit 700 millions dans ce programme qui permettra un renouvellement intégral de certaines commandes.

 

Pour Doel 2, les équipes techniques contrôlent actuellement le fonctionnement des centaines de systèmes, équipements et circuits qui ont été renouvelés et qui pilotent la centrale. C’est une opération cruciale et minutieuse pour permettre le redémarrage en toute sûreté.

 

Pour Doel 1, les travaux et analyses relatifs à la détection d’une fuite d’eau se poursuivent. Le phasage complexe de ces travaux avec le rechargement du combustible et la mise en service des unités implique, au regard des actions en cours, d’adapter le planning de redémarrage.

 

En parallèle, la première phase de travaux sur les bétons de Tihange 3 se termine. Les échanges concernant le redémarrage de l’unité se poursuivent de façon constructive avec l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire. Des analyses de contrôle auront lieu dans les prochains jours. A l’issue de ces analyses, si leurs résultats sont positifs et si l’Agence l’autorise, Tihange 3 pourrait alors de nouveau être sur le réseau au plus tôt le 7 janvier prochain au lieu du 2 mars initialement prévu.

 

Les équipes d’Electrabel sont pleinement mobilisées pour soutenir les efforts des autorités pour assurer la sécurité d’approvisionnement du pays cet hiver. Sollicitée pour dégager 750MW de capacités locales additionnelles, Electrabel a, à ce stade, déjà proposé 1273MW de capacités de production complémentaires ou effaçables.

 

Acteur local de l’énergie depuis plus de 100 ans, Electrabel opère 44% des moyens de production installés en Belgique. Le parc de production d’Electrabel est l’un des moins émetteurs de CO2 d’Europe. 20 centrales d’Electrabel sont en activité cet hiver en Belgique (1) ainsi que 154 éoliennes terrestres (2).

 

Electrabel rappelle que les dates de redémarrage sont toujours les meilleures estimations et que ses équipes sont pleinement engagées pour permettre la poursuite du retour progressif de chacune des unités sur le réseau.

 

-----------------------

(1) - 20 unités de production qui se répartissent de la façon suivante :

  • 13 unités au gaz d’une capacité de 25 MW à 380 MW pour un total de 2622 MW
  • L’unité de Knippegroen sur le site d’ArcelorMittal (gaz à hauts fourneaux) d’une capacité de 315 MW
  • 2 unités biomasse pour un total de 285 MW
  • La centrale de pompage-turbinage de Coo d’une capacité de 1164 MW
  • 3 unités nucléaires (Tihange 1-Doel 3 et Doel 4) pour une capacité totale de 3000 MW

(2) - 154 éoliennes réparties sur l’ensemble du territoire d’une capacité totale de 333 MW

 

 

Contact Presse :

Anne-Sophie Hugé (FR)

+ 32 2 518 60 20

anne-sophie.huge@engie.com

 

Hellen Smeets (NL)

+32 2 519 51 69

hellen.smeets@engie.com

 

Nele Scheerlinck (NL)

+32 3 202 29 90

nele.scheerlinck@engie.com