Le retour progressif des réacteurs nucléaires belges sur le réseau se poursuit. L’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) a donné ce 24 décembre l’autorisation de redémarrer Tihange 3. Les travaux de génie civil nécessaires au redémarrage de l’unité sont terminés. Le retour de la centrale sur le réseau est estimé au 7 janvier, au lieu du 2 mars initialement prévu.

 

L’AFCN a approuvé la méthodologie d’action proposée par Electrabel pour les travaux de génie civil dans la partie non nucléaire de Tihange 3. Cette méthodologie consistait à réaliser immédiatement les travaux de béton nécessaires pour répondre aux exigences de sûreté et à phaser le renouvellement complet des bétons non critiques ultérieurement.

 

Electrabel confirme que grâce à la forte mobilisation humaine et technique, la première phase des travaux est aujourd’hui terminée et les résultats des tests de contrôle sont positifs. Electrabel lance par conséquent, dès à présent, les opérations pour redémarrer l’unité en toute sûreté le 7 janvier.

 

Lors de la prochaine révision planifiée et même si les marges de sûreté sont actuellement suffisantes, les équipes procéderont à l’installation d’une nouvelle dalle de toit. Les équipes entameront également la réparation non critique des murs.

 

Avec le retour de Tihange 3, Doel 3, Tihange 1 et Doel 4 (le 31 décembre selon l’estimation actuelle), ce seront donc 4000MW de capacités nucléaires locales qui seront de nouveau sur le réseau pour l’hiver, conformément aux engagements d’Electrabel. 

 

Les équipes d’Electrabel ont, en complément, déployé depuis septembre des mesures exceptionnelles qui ont permis de dégager 1273 mégawatts de capacités locales additionnelles. Ces mesures sont : 

- Le redémarrage de la centrale au Gaz de Vilvoorde à l’arrêt depuis 2014 suite à un accord avec le propriétaire EMGB (+ 255 mégawatts)

- La maximisation de l’efficacité du parc thermique (+ 100 mégawatts)

- L’installation d’unités mobiles complémentaires sur différents sites ( + 418 mégawatts)

- La gestion de la demande chez des clients industriels (500 mégawatts)

 

Les centrales thermiques et hydrauliques du groupe ENGIE en France, au Pays-Bas et en Allemagne ont également été activées. 

 

Opérateur d’un parc de production diversifié et premier producteur vert du pays, Electrabel place la sûreté de son parc nucléaire, de ses équipes et de l’environnement comme priorité absolue. Electrabel investit massivement (200 millions d’euros par an) dans l’entretien et l’amélioration continue de la performance de son parc de production. 

 

En fonction des éléments disponibles, Electrabel, entreprise responsable, communique en toute transparence vers le marché mais aussi vers ses clients notamment via le site www.engie.be/hiver

 

  

Contact Presse :

Anne-Sophie Hugé

0032 2 518 60 20

anne-sophie.huge@engie.com