Dans les médias :

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) s’est prononcée sur la prolongation des centrales Doel 1 et 2. Douze agents sont venus examiner du 14 au 23 février les installations et les plans d’action ‘Long Term Operation’ (LTO) pour Doel 1 et 2 lors d’une mission appelée ‘Salto’ et demandée par l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN).

L’agence internationale considère qu’ENGIE Electrabel respecte les standards internationaux et « fait preuve d’une gestion intégrée des risques à différents niveaux » et « a une vue complète sur le projet d’exploitation et sait ce qui doit être analysé ». L’énergéticien a par ailleurs « pris et continue à prendre des mesures pour encadrer le ‘turnover’ des travailleurs, de façon à ne pas perdre de connaissances en cas de départ de membres de personnels ». Elle ajoute néanmoins quatre recommandations et neuf pistes d’amélioration, incluant une surveillance du vieillissement des infrastructures.

L’AFCN publiera le rapport complet dès qu’il sera disponible. La prochaine mission d’évaluation de l’AIEA sera menée en mars 2019 afin de contrôler si ENGIE Electrabel aura pris en compte les remarques. Une procédure similaire avait été tenue quant à la prolongation de la centrale Tihange 1.

Pour en savoir plus : l’article de L’Echo ou le message de l'AFCN.

24.02.2017