Le retour progressif des unités nucléaires sur le réseau se poursuit. Les travaux sur Doel 1 prendront plus de temps que prévu. A l’inverse, Tihange 3 pourrait revenir plus rapidement que prévu si la méthodologie d’action proposée par Electrabel est acceptée par l’AFCN. Tihange 1 a redémarré le 12 novembre en avance sur le planning initial.

 

Le retour progressif des réacteurs nucléaires belges sur le réseau se poursuit. Après le redémarrage de Tihange 1 ce lundi 12 novembre avec cinq jours d’avance, Doel 4 devrait selon les estimations actuelles redémarrer comme prévu le 15 décembre. En effet, à Doel 4 les travaux de génie civil sur les bétons se poursuivent avec une centaine de professionnels mobilisés 7 jours sur 7 et presque 24 heures sur 24. Electrabel rappelle cependant que les opérations de redémarrage sont conditionnées à l’autorisation de l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN).

 

En plus de Tihange 1 et Doel 3, Doel 4 devrait donc être sur le réseau pour la mi-décembre.

 

Concernant Doel 1 et Doel 2, d’importants travaux d’amélioration du design et de l’efficacité des unités étaient programmés en 2018. Ces travaux ont permis de renforcer encore le niveau de sûreté des deux unités jumelles d’une puissance chacune de 440 MW. En complément de ces travaux, les contrôles sur le circuit primaire de Doel 1 et Doel 2 sont menés à l’aide d’un robot multi-capteurs spécialement construit pour la campagne d’inspections de ces unités. Le 2 novembre dernier, l’AFCN a donné son autorisation pour remplacerla partie du tuyau concernée par la fuite à Doel 1. Ces opérations sur Doel 1 ont laissé apparaître qu’il fallait réparer une partie plus importante des tuyaux. Ces travaux sont complexes et sont combinés à des tests de qualification particulièrement exigeants. Par conséquent, en l’état actuel des investigations qui se font sous le contrôle de l’AFCN, Electrabel estime que le délai nécessaire pour réaliser les travaux porte l’indisponibilité de Doel 1 du 10 décembre 2018 au 31 janvier 2019.

 

Sur base du retour d’expérience de Doel 1, des contrôles complémentaires sur Doel 2 vont être réalisés dans les semaines à venir. A ce stade, l’estimation de redémarrage de Doel 2 reste fixée au 31 décembre.

 

En ce qui concerne Tihange 3, Electrabel a remis à l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) une méthodologie d’action adaptée. Cette méthodologie permettrait le retour sur le réseau de Tihange 3 en janvier. Elle consiste à terminer tous les travaux de béton pour répondre aux exigences de sûreté et à phaser le renouvellement complet des bétons non critiques.  Si l’AFCN marquait son accord pour cette méthodologie d’action, Tihange 3 pourrait être de retour en janvier sur le réseau (la date de redémarrage estimée de Tihange 3 est à ce stade fixée au 2.03.2019).

 

Pour faire face à la situation tendue dans la production locale d’électricité et pour remplir ses obligations à l’égard de ses deux millions de clients, Electrabel a déployé depuis septembre des mesures exceptionnelles qui ont permis de dégager plus de 1000 mégawatts de capacités locales additionnelles. Ces mesures sont :

  • Le redémarrage de la centrale au Gaz de Vilvoorde à l’arrêt depuis 2014 suite à un accord avec le propriétaire EMGB (255 mégawatts)
  • La maximisation de l’efficacité du parc thermique (100 mégawatts)
  • L’installation d’unités mobiles complémentaires sur les sites de production d’Electrabel (255 mégawatts)
  • La gestion de la demande chez des clients industriels (540 mégawatts)

 

Les centrales thermiques et hydrauliques du groupe ENGIE en France, au Pays-Bas et en Allemagne ont également été activées.

 

La sûreté du parc nucléaire est la priorité d'Electrabel. L'entreprise et son personnel sont pleinement mobilisés pour réaliser efficacement et rapidement les travaux demandés par l’Autorité de sûreté.

 

En fonction des éléments disponibles, Electrabel, entreprise responsable, communique en toute transparence vers le marché mais aussi vers ses clients notamment via le site www.engie.be/hiver.

 

Contact Presse :

FR :

Anne-Sophie Hugé

0032 2 518 60 20

anne-sophie.huge@engie.com

 

NL :

Hellen Smeets

0032 2 519 51 69

hellen.smeets@engie.com