ENGIE Electrabel Jan Jambon Tihange jbcLa semaine dernière au parlement fédéral, Isabelle Kocher, directeur général du Groupe ENGIE, a répondu aux questions posées par les membres de la sous-commission nucléaire. Ce mardi, le ministre de l'Intérieur Jan Jambon et les membres de la sous-commission parlementaire sont venus prendre le pouls à la centrale nucléaire de Tihange et découvrir sur place les investissements que réalise ENGIE Electrabel dans le cadre du programme LTO (Long Term Operation).

À l’occasion de cette visite, Philippe Van Troeye, CEO d’ENGIE Electrabel, a répondu aux questions des journalistes de L’Avenir. Selon lui, la visite a permis aux parlementaires de voir la réalité des 600 millions d’euros investis dans les travaux. La visite a aussi permis de répondre aux médias allemands sur leurs inquiétudes quant à l’état des centrales. Notre CEO rappelle que le nombre d’incidents INES est en baisse ces dernières années et que la disponibilité des centrales a atteint 80% en 2016. Pour Philippe Van Troeye, prolonger les centrales au-delà de 2025 serait possible, d’autres pays l’ont fait, mais il appelle la Belgique à avoir une vision énergétique.

Découvrez l’article de L’Avenir.

01.02.2017