ENGIE Electrabel Thierry Saegeman jbcThierry Saegeman, Chief Nuclear Officer chez ENGIE Electrabel, évoque les mesures visant à renforcer la culture de la sûreté nucléaire dans les centrales lors d’un entretien avec les journalistes du Soir.

« ENGIE Electrabel veut rétablir la confiance avec l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN), le Parlement et, par extension, l’ensemble des citoyens », explique Thierry Saegeman. « Cette confiance avait fléchi et nous faisons tout pour la regagner. Il y a toujours des points sur lesquels nous pouvons faire encore mieux, nous avons très bien compris ce message ».

La sûreté nucléaire est une priorité inconditionnelle

Thierry Saegeman a constaté qu’en dépit des inquiétudes exprimées par l’AFCN au sujet de la culture de la sûreté nucléaire, les travailleurs et les riverains n’ont à aucun moment été exposés à un risque. « Nous reconnaissons toutefois, malgré l’absence d’incidents graves, la nécessité de remobiliser toutes les équipes autour de notre priorité inconditionnelle : la sûreté nucléaire ».

Pour ce faire, ENGIE Electrabel prend toute une série de mesures devant améliorer la culture de la sûreté nucléaire. Il cite l’exemple du plan d’action CORE (COmmon REsponsibility).

Découvrez l’intégralité de l’entretien dans Le Soir (page 2).

03.02.2017