Depuis le 31 mars, le site www.fauconspelerins.be permet de suivre en direct l’évolution de deux nidifications de cette espèce à Bruxelles. C’est la douzième édition de l’opération Faucons pour tous. Une opération qu’ENGIE soutient depuis le début et que nous vous faisons découvrir.

ENGIE Electrabel Valken voor iedereen Faucons pour tous jbcLe faucon pèlerin est l’oiseau le plus rapide du monde : il est capable de piquer sur une proie à près de 400 km/h ! Exterminé de la plupart des régions d’Europe au cours des années 1970, il est revenu nicher chez nous en 1994, tout au sommet de l’une des tours de refroidissement de la centrale nucléaire de Tihange.

En 2004, miracle, un couple est venu s’installer au sommet de la Cathédrale des Saints Michel et Gudule, au cœur de Bruxelles. L’année dernière, pas moins de 12 couples ont niché dans différents endroits de notre capitale. Combien seront-ils cette année ?

Un blog d’observation

Le retour de ce superbe rapace à Bruxelles a coïncidé avec le lancement du projet Faucons pour tous, piloté par Didier Vangeluwe, ornithologue à l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

Le principe ? Via le blog d’observation www.fauconspelerins.be, on peut suivre l’évolution de la nidification de la Cathédrale des Saints Michel et Gudule. La femelle niche à la cathédrale depuis 2006 et y a élevé jusqu’à présent 36 fauconneaux. Le mâle est né à la cathédrale en 2008. Il est revenu sur place en 2011 et se reproduit donc avec sa mère depuis cinq ans. C’est un fait exceptionnel.

Tout aussi exceptionnel : la femelle a pondu cette année cinq beaux œufs rouge brique. Et le premier fauconneau est éclos le 9 avril ! Depuis le 31 mars et pendant sept semaines, l’évolution de la nichée est diffusée en haute définition et en direct, nuit et jour, sur le site. Un poste d’observation est également disponible au pied de la cathédrale. Des ornithologues y dispensent des explications du mardi au dimanche, de 12h à 18h. Nouveauté cette année : le blog d’observation permet de suivre, en même temps et selon le même principe, la nidification du couple situé sur la tour de la maison communale de Woluwe-Saint-Pierre.

Un soutien de plus de 20 ans !

En 1994, Electrabel et le Fonds d'Intervention pour les Rapaces ont lancé un projet destiné à promouvoir le retour en Belgique du faucon pèlerin. Nos centrales électriques abritent, depuis lors, des nichoirs installés sur les parois des tours de refroidissement et des cheminées.

Le nombre de couvées réussies dans les centrales belges depuis le lancement du projet n’a cessé de grandir. Parallèlement, le Groupe ENGIE soutient, depuis le début, le projet Faucons pour tous, en collaboration avec l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

En savoir plus : les projets dédiés à la protection de la biodiversité et à la préservation de l'environnement.

15.04.2016