Isabelle Kocher, CEO du Groupe ENGIE, a répondu cette semaine aux questions du magazine Trends-Tendances, pour mieux faire connaître la stratégie d’innovation de l’entreprise.

Un nouveau monde est en train d’émerger, selon Isabelle Kocher, celui des ‘3D’ : décarbonation, décentralisation et digitalisation. C’est dans ce contexte qu’ENGIE opère une profonde transformation où renouvelable et numérique ont un rôle primordial à jouer.

À l’avenir, de plus en plus de personnes pourront produire leur propre énergie. L’énergie solaire est en pleine croissance. Son coût d’installation en forte baisse et l’enjeu consiste à combiner le solaire à des batteries.

Les grandes centrales électriques et les grands réseaux continueront toujours d’exister, mais les petites installations digitalisées, qui s’appuient sur les nouvelles technologies, prendront plus d’ampleur et leur caractère flexible permettra à davantage de pays d’avoir accès à l’énergie. Pour Isabelle Kocher, ENGIE présente l’avantage compétitif de travailler avec des petits systèmes et de fournir des services décentralisés, proches du client.

ENGIE investit aussi dans l’hydrogène qui, à ce stade, n’est pas encore viable économiquement mais qui s’avère très prometteur. Le Groupe a également acquis EV-Box, le numéro 1 des stations de recharge pour les véhicules électriques en Europe.

Dans ce monde de plus en plus digitalisé, Isabelle Kocher soutient que, pour conserver sa longueur d’avance, l’entreprise doit développer elle-même ses propres logiciels et rester à l’affût des évolutions technologiques.

Découvrez l’interview complète dans le magazine Trends-Tendances de ce jeudi 15 juin.

16.06.2017