ENGIE Electrabel windpark parc éolien jbcPendant les mois d’hiver, il arrive que les éoliennes soient mises à l’arrêt lorsqu’un risque de formation de glace est détecté. En effet, de la glace peut, sous certaines conditions atmosphériques, s’accumuler sur les éoliennes. Cela se produit généralement lorsque l’air ambiant est relativement humide et que les particules d’eau présentes dans l’air gèlent quand les températures avoisinent zéro degré. En fonction de la localisation des éoliennes, les projections de glace aux alentours peuvent présenter un risque.

Les éoliennes sont conçues de telle manière que la sécurité est garantie quelles que soient les conditions météorologiques. Afin d’éviter des problèmes liés à la formation de glace, ENGIE Electrabel installe sur chacune d’entre elles un système de détection de glace qui les met à l’arrêt lorsque le risque est décelé.

Des mesures de protection supplémentaires, telles que la position du rotor ou encore l’installation de panneaux d’avertissement, sont mises en oeuvre. Avant de redémarrer les éoliennes après un arrêt, un contrôle visuel est réalisé afin de s’assurer de l’absence de glace.

En savoir plus : nos projets éoliens et la coopérative Electrabel CoGreen.

18.01.2017