La biodiversité

La biodiversité est essentielle dans notre société. Cependant, en raison de la perte d'habitats appropriés et de la diminution de la qualité environnementale, causées par, entre autres, le réchauffement climatique, la nature subit une forte pression. Des projets dédiés à la protection de la biodiversité et à la préservation de l'environnement méritent donc une attention toute particulière.

 

Découvrez la politique d'ENGIE sur la biodiversité

Aquascope Virelles, de l’eau et des oiseaux

Aquascope Virelles, de l’eau et des oiseaux

L’Aquascope Virelles est implanté dans 140 hectares de réserve naturelle près de Chimay. Soutenu financièrement par ENGIE Electrabel depuis sa création en 2001, il est un centre de référence en matière de sensibilisation du public à la nature.

Depuis 2013, grâce à l’expertise d’ENGIE Electrabel, le site est devenu un centre naturel « zéro émission ».

En savoir plus sur l’Aquascope Virelles
Le terril du Hénâ, un retour aux sources

Le terril du Hénâ, un retour aux sources

L’histoire du terril du Hénâ est l’aventure d’une industrie qui retourne à la nature. Cette montagne artificielle, constituée des dépôts de cendres de la centrale des Awirs, recouvre depuis 1952 les ruisseaux du Hénâ et des Fagnes. Inutilisé depuis 1972, le terril est à présent en cours de réhabilitation naturelle. L’objectif est de rendre progressivement au site sa configuration d’origine.

Une expérience grandeur nature de gestion de cycle de vie de site industriel.

En savoir plus sur terril du Hénâ
Des ruches sur les toits

Des ruches sur les toits

Une colonie d’abeilles pollinise en moyenne plus de 4 milliards de fleurs par an sur près de 700 ha. Ce faisant, elles assurent la reproduction des plantes et participent à la préservation de la biodiversité.

Depuis quelque temps, l’abeille mellifère, qui a traversé intacte des millions d’années, souffre d’un taux de mortalité inquiétant.

En vue de la protection des abeilles et la préservation de la biodiversité, ensemble avec Apiterra, ENGIE a installé 3 ruches de près de 60 000 abeilles sur le toit de son siège bruxellois.

Lire l'article

Découvrez l'installation des ruches en images
Le retour du faucon pèlerin

Le retour du faucon pèlerin

En 1994, le Fonds d’Intervention pour les Rapaces a installé des nichoirs sur les tours et cheminées des centrales d’ENGIE Electrabel afin de rétablir en Belgique le faucon pèlerin dont la population était en déclin à la suite de l’utilisation intempestive d’insecticides. Actuellement, le baguage et l’observation du comportement des rapaces sont menés par l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique. Depuis 1994, des centaines de fauconneaux ont pris leur envol des sites d’exploitation d’ENGIE Electrabel.

En direct depuis le nichoir de la centrale de Doel

Les visiteurs du Centre d’information de la centrale nucléaire de Doel peuvent suivre l’évolution des fauconneaux qui naissent chaque année vers la mi-mars.

En savoir plus sur le projet Faucons pour tous
Le Réseau nature

Le Réseau nature

En collaboration avec Natagora, ENGIE Electrabel a réalisé un projet de réaménagement paysager de son site de la centrale de Tihange. Deux hectares de terrain ont été aménagés pour réhabiliter des prés fleuris, des haies, des zones humides et des zones forestières. Il s'agit d'un deuxième projet « Réseau Nature » entrepris au profit de la biodiversité, après celui du réaménagement de trois hectares de terrain sur le site de la centrale d'Amercoeur.

En savoir plus sur ce projet.
La protection des poissons

La protection des poissons

Un dispositif de protection des poissons avec système de filtrage a été installé aux prises d'eau des centrales de Doel et de Tihange. Grâce à des ondes sonores, les poissons sont tenus à l'écard du point de captage. Les poissons qui seraient toutefois interceptés sont ramenés vers leur biotope grâce à un système de renvoi.

Infra-sons pour protéger les poissons
Les éoliennes et la biodiversité

Les éoliennes et la biodiversité

En amont de ses projets éoliens, ENGIE Electrabel prend des mesures d’accompagnement et soutient la biodiversité et l’environnement. 

Chaque développement d’un projet éolien implique la réalisation d’une étude d’incidence sur l’impact que le parc pourrait avoir sur le sol, l’humain, l’environnement et la faune en général. Des experts nous orientent vers les bonnes mesures environnementales et font des recommandations.

Des mares écologiques à Mochamps

Vous avez envie d’en savoir plus, de partager votre point de vue ou de nous contacter ?