La deuxième vie d'un site industriel

Le terril du Hénâ, c'est un chantier ambitieux qui démontre la volonté d’ENGIE Electrabel d’être un modèle de responsabilité industrielle. À cet endroit, ce sont 1,7 million m3 de cendres qui recouvrent depuis 1952 deux vallons de la région de Flémalle. Or, un nouvel espace vert propice au développement de la biodiversité verra bientôt le jour sur le site de cet ancien dépôt de cendres.

Un nouvel espace vert propice au développement de la biodiversité
Un nouvel espace vert propice au développement de la biodiversité

Petite histoire du terril

Le terril du Hénâ se situe sur la commune de Flémalle, dans l’entité des Awirs. Le site était à l’origine constitué de deux vallons principaux occupés par le ruisseau du Hénâ et le ruisseau des Fagnes.

Le terril est composé de 1,7 million m³ de cendres volantes issues de la combustion du charbon à la centrale électrique des Awirs. Le dépôt des cendres a débuté en 1952 pour s’arrêter en 1972, suite à un problème de stabilité.

Au fil des ans, toutes les mesures nécessaires ont été prises pour assurer la stabilité du terril et une surveillance continue par le monde académique veillait à la sûreté du site.

En 2002, Electrabel a entamé le développement d’un projet d’évacuation totale du terril, après qu’une étude externe indépendante ait démontré que c’était la seule solution définitive à plus long terme.

Dernières actualités

Hena_NWSL_DEC16

En mai 2016, nous avons abordé une étape importante du chantier, à savoir le montage de la bande transporteuse. Lire l'article.

En septembre 2016, la phase de construction des installations sur le site du Hénâ se termine. 

En décembre, nous avons envoyé notre huitième lettre d'information aux riverains du terril du Hénâ. Vous pouvez consulter toutes les lettres d'informations ci-dessous.

Décembre 2016Novembre 2016Septembre 2016Juillet 2016Juin 2016Mai 2016Avril 2016Mars 2016

 

 

 

Info aux riverains

Nous avons la volonté d’informer de façon transparente et proactive les riverains, durant toute la durée du chantier.  Toute une équipe est disponible pour les entendre et les informer.

Par e-mail : terrilhena@electrabel.com  

Par téléphone via le numéro vert : 0800 20 210

Découvrez tout sur le projet dans ces sources d’information

Un projet ambitieux et responsable

Les chiffres clés du projet

15le chantier devrait durer 15 ans

30outre les collaborateurs d'ENGIE Electrabel, une trentaine de personnes supplémentaires travailleront sur le site au moment de l'installation des équipements

60le nombre de recommandations mises en oeuvre, en plus des mesures strictes initialement proposées pour soulager les riverains

50 - un investissement de 50 millions d'euros

1,7million m³ de cendres volantes

Un chantier ambitieux en 3 phases

Un chantier ambitieux en 3 phases

L’objectif est clair : remettre progressivement le site dans son état d’origine, en développant  une nouvelle zone verte agréable, tout en assurant la sécurité totale et à long terme.

Le chantier, qui devrait durer 15 ans, est assuré dans sa totalité par ENGIE Electrabel et devrait coûter environ
50 millions d’euros.

Le chantier, qui a débuté en mai 2015, sera divisé en 3 phases :

  1. Phase préparatoire de mise en place des équipements nécessaires à l’évacuation du terril.
  2. Évacuation des cendres par une bande transporteuse couverte vers le site des Awirs et transport par bateau vers le secteur cimentier belge.
  3. Réaménagement progressif du site et démantèlement des équipements.
dossier de presse
Priorité à la sécurité

Priorité à la sécurité

Pour assurer la stabilité du site, une modélisation complète des diverses étapes des travaux a été réalisée en coopération avec plusieurs bureaux d’études.

Les cendres seront extraites en commençant par les extrémités en amont du terril et en progressant vers l’aval. L’excavation s’effectuera selon un phasage précis,  validé par plusieurs professeurs d’université indépendants, afin de travailler en toute sécurité, notamment en limitant les pentes sur le site.

Les contrôles internes et externes de la stabilité du site seront renforcés avec l’avancement des travaux (en collaboration avec l’UCL, l’ULg et l’ULB).

Enfin, un plan d’urgence spécifique et interne à ENGIE Electrabel, ainsi qu’un plan général d’urgence communal ont été mis en place.

dossier de presse
Le cadre de vie des riverains

Le cadre de vie des riverains

Dès le début de la conception de ce projet, nous avons mis en place un maximum de mesures permettant de réduire les nuisances.

Ainsi, la solution provoquant le moins d’incidences a été choisie au détriment d’autres solutions moins optimales (transport par camions, tracé différent, …).

Une soixantaine de recommandations reprises dans l’étude d’incidences environnementales ou demandées par les autorités locales seront mises en œuvre afin de limiter l’impact du projet.

Nous prenons des mesures toutes particulières quant à la limitation du bruit et à l’absence de poussières hors du site.

dossier de presse

Vous avez envie d’en savoir plus, de partager votre point de vue ou de nous contacter ?