Quel est le type de réacteurs utilisé dans les centrales nucléaires en Belgique ?

Les quatre réacteurs de Doel et les trois réacteurs de Tihange sont de type « Pressurized Water Reactor » (PWR) ou réacteurs à eau pressurisée qui font partie des modèles les plus sûrs au monde.

 

La conception des centrales nucléaires repose principalement sur des règles et des pratiques venant des États-Unis, mais adaptées au contexte belge. Pour chaque centrale nucléaire belge, les prescriptions relatives à la construction et à l’exploitation sont définies dans un rapport de sécurité, dans le permis d’exploitation et dans le permis d’environnement.

 

Dans le cas des réacteurs de type PWR, l’eau pressurisée élimine des réacteurs la chaleur née de la réaction de fission nucléaire. Ceci se produit dans le circuit primaire. L’eau ainsi réchauffée sous haute pression est ensuite amenée vers des générateurs de vapeur, où elle est pompée à travers des milliers de petits tubes.

 

De l’autre côté de ces tubes, l’eau du circuit secondaire se vaporise. Le circuit primaire est totalement distinct du secondaire. Cela évite que des particules radioactives éventuellement présentes puissent entrer dans le circuit secondaire. La vapeur du circuit secondaire fait tourner une turbine et l'alternateur couplé à celle-ci. L'alternateur assure la production d'électricité. La vapeur quitte la turbine en direction du condenseur pour y être refroidie par l’eau du circuit tertiaire. La vapeur se refroidit, se condense en eau et retourne vers les générateurs de vapeur. Le condenseur utilise de l'eau de refroidissement provenant de l'Escaut à Doel et de la Meuse à Tihange. Le refroidissement de l'eau en provenance du circuit secondaire a pour effet que cette eau de l'Escaut se réchauffe légèrement. C’est la raison pour laquelle elle est d’abord refroidie dans la tour de refroidissement avant d’être ramenée vers le condenseur ou de retourner dans l’Escaut à une température qui ne dépasse pas les valeurs maximales telles qu’elles sont définies dans la législation relative à l’environnement. Par rapport à une centrale électrique classique qui utilise des combustibles fossiles, c’est essentiellement le mode de production de chaleur afin de produire de la vapeur qui diffère dans une centrale nucléaire.

Comment l’environnement est-il protégé ?

Trois barrières successives isolent les produits de fission hautement radioactifs de l’environnement. Ces trois barrières successives sont les suivantes :

  1. Une enceinte métallique hermétique entoure et protège les pastilles de combustible qui contiennent l’oxyde d’uranium.
  2. La cuve du réacteur a une paroi en acier de 20 cm d’épaisseur.
  3. Le bâtiment du réacteur est un double bunker doté d’une enceinte en béton armé. L’enceinte intérieure empêche la libération de la radioactivité à l’extérieur du bâtiment du réacteur. Elle est conçue pour résister à une forte pression intérieure. La deuxième protège les installations d’un impact externe.