Communiqué de presse

 

ENGIE va introduire  début juillet une demande de permis pour augmenter de 7,5% la capacité de stockage et la puissance des installations existantes de la centrale de pompage-turbinage de Coo. Ce projet illustre l’ambition d’ENGIE d’être leader de la transition zéro carbone : il apportera plus de flexibilité sur le réseau électrique belge pour gérer efficacement l’intermittence des énergies renouvelables.

 

 Les installations de la centrale de pompage-turbinage de Coo-Trois-Ponts, d’une capacité installée de 1080 MW et d’une capacité d’énergie stockée quotidienne de 5000 MWh, peuvent être adaptées et aménagées pour offrir une capacité de stockage et une puissance de production supérieures. Les études de faisabilité actuellement en cours portent sur une augmentation de 7,5%, ce qui équivaut d’une part à une augmentation de 80 MW de capacité installée et d’autre part à une augmentation de l’énergie stockée de 425 MWh.

 

Les travaux nécessaires se feront en deux étapes :

  • L’augmentation de la capacité de stockage par la rehausse des digues du bassin supérieur 2. Cet agrandissement permettra de stocker 600 000 m³ d’eau en plus. Un permis d’environnement de classe 2 doit être délivré pour ce type d’installations.
  • L’augmentation de la puissance par le remplacement de plusieurs équipements tels que le transformateur, les aubes directrices et la roue des groupes 1, 2 et 3. Ces travaux ne nécessitent quant à eux pas de permis.

 

Ces travaux représentent un investissement de l’ordre de 50 millions d’euros et devraient, selon le planning prévisionnel, se terminer en 2024.

 

La centrale de pompage de Coo-Trois-Ponts s’inscrit durablement dans la transition zéro carbone dont ENGIE veut être le leader. Elle offre la flexibilité dont le réseau a besoin et favorise ainsi l’intégration des énergies renouvelables intermittentes telles que l’éolien et le solaire. De plus, plusieurs projets renouvelables en voie de réalisation feront du site de Coo un maillon important de la transition énergétique en Belgique : l’installation de panneaux solaires reliés à des bornes de rechargement pour voitures électriques, l’installation de panneaux solaires qui alimenteront Plopsa Coo ainsi que le projet de construction de 6 éoliennes sur le site de la centrale pour lequel la procédure d’obtention de permis est en cours.