une gestion responsable d’une problématique spécifique
une gestion responsable d’une problématique spécifique

Les effluents radioactifs

Malgré les meilleures technologies de confinement et de filtration disponibles, il est actuellement impossible de retenir 100% des effluents gazeux radioactifs chargés d’iode, de gaz rares, d’aérosols et de tritium qui accompagnent la fission des atomes de l’uranium. L’activité rejetée est toutefois très faible et largement inférieure aux limites légales autorisées.

C’est pourquoi ces effluents sont stockés dans des réservoirs afin de réduire leur niveau de radioactivité. Ce n’est que lorsque qu’ils ne représentent plus aucun risque ou danger pour l’environnement qu’ils sont rejetés dans l’air.

L’épuration et le conditionnement chimique des circuits nucléaires génèrent des effluents liquides radioactifs qui subissent avant rejet un traitement physico-chimique, permettant d’atteindre un seuil de radioactivité aussi bas que raisonnablement possible. Comme pour les effluents gazeux, le niveau reste très largement inférieur aux limites légales.

Les déchets radioactifs

Les déchets radioactifs sont classés en 3 catégories selon leur durée de vie et leur radioactivité.

duree de vie dechets nuc

Comment les déchets radioactifs sont-ils gérés ?

En Belgique, les déchets nucléaires sont gérés par l’ONDRAF, l’Organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies. La gestion des déchets nucléaires comprend les 5 étapes suivantes :

  1. Prévention, limitation et tri: le producteur des déchets identifie et trie les déchets ;
  2. Réduction du volume: le volume des déchets est réduit, notamment par compactage ;
  3. Stabilisation et confinement: le résultat de la réduction du volume est confiné dans un fût ;
  4. Entreposage temporaire: les fûts sont entreposés en toute sécurité dans des bâtiments adaptés qui protègent l’homme et l’environnement des rayonnements ;
  5. Gestion à long terme: les déchets sont isolés de l’homme et de l’environnement jusqu’à ce que la radioactivité se soit suffisamment affaiblie.
Source : FORUM Nucléaire

Où sont stockés les déchets nucléaire actuellement ?

Actuellement, les déchets nucléaires sont stockés sur les sites des centrales nucléaires à Doel et à Tihange ainsi que sur le site de Belgoprocess (filiale de l’ONDRAF) à Dessel.

Doel : Sur le site de Doel, une partie du combustible usé (issu exclusivement de la centrale nucléaire de Doel) est actuellement présent dans des piscines de désactivation des unités et une autre partie est entreposé dans le bâtiment d’entreposage à sec prévu à cet effet, dans des conteneurs spécifiques à double usage.

Tihange : À Tihange, une partie du combustible usé (issu exclusivement de la centrale nucléaire de Tihange) est actuellement présent dans les piscines de désactivation des unités et une autre partie est dans un bâtiment à piscines bunkérisé ; il s’agit d’un entreposage humide.

ENGI13509_FlyerExterne-avant

Cycle du combustible usé

Lors du processus de production d'énergie nucléaire, l’uranium présent dans l’assemblage de combustible nucléaire est fractionné. Cela dégage une énorme quantité de chaleur qui est convertie en électricité.

Après avoir passé trois cycles de 18 mois (4 ans et demi) dans le cœur du réacteur, l’assemblage de combustible est épuisé, il a donné toute son énergie utile. Il est alors retiré du cœur du réacteur. Cependant, ces assemblages de combustible usé sont irradiants et dégagent encore une chaleur importante. Les assemblages sont alors placés pendant une période de quelques années dans la piscine de désactivation de l’unité pour y refroidir.

À la centrale nucléaire de Tihange, les assemblages sont ensuite transférés vers un bâtiment d’entreposage centralisé, de concept « humide » (les assemblages sont plongés sous eau).

À Doel, on a choisi à l’époque un entreposage appelé « à sec ». Après une période de refroidissement en piscines de désactivation sur l’unité, les éléments sont transférés dans des conteneurs spécialement conçus à cet effet. Une fois remplis, ces conteneurs sont transférés sur le site vers le bâtiment d’entreposage à sec.

ENGI13509_FlyerExterne-Cycle_combustible_use